Notre réponse à l’enquête du Ministère de la Santé sur la « Stratégie...

Notre réponse à l’enquête du Ministère de la Santé sur la « Stratégie nationale de santé » :

0 1669

Non sans un sens de l’humour certain, entre fermeture de cabinets libéraux, harcèlement administratif pour indus purement inventés, déconventionnement-sanction pour avoir voulu vivre dignement de sa profession médicale, notre bon Ministère nous propose de réfléchir ensemble à ce qui pourrait être une « stratégie » pour la santé en France.

Il n’a échappé à personne que jusqu’à maintenant, il n’y en avait aucune si ce n’est la disparition à marche forcée des soignants.

 

 

Voici donc notre réponse :

La seule stratégie valable et durable pour que demain il puisse encore y avoir des professionnels de santé en France, remettre le système actuel totalement à plat :

Rétablir l’équité entre assurés, supprimer les discriminations selon le statut professionnel: cotisations identiques en % et prestations identiques.

Supprimer les discriminations selon les secteurs d’activité conduisant à des discrimination entre soignants et patients par des remboursements différenciés voir une escroquerie aux cotisations sociales sans contrepartie avec le tarif d’autorité.
Rétablir les libertés des patients comme des soignants qui est entravée par le tarif d’autorité qui représente un abus de position dominante de la Sécurité sociale, un chantage au conventionnement et donc à consulter des secteurs 1.

Rétablir un État de Droit dans le respect de la DDHC, de la Constitution et des Lois nationales et Européennes. La Sécurité Sociale: En bonne logique, il faudra une refonte totale et reconstruire un nouveau modèle. Tous les responsables politiques le savent mais aucun n’a le courage d’en parler. Que pourrait être nouveau modèle en 3 piliers : 1er pilier : Un régime de base financé par une contribution sociale généralisée pour assurer la Solidarité envers les démunis et la transition pour les droits acquis pour les retraités de manière dégressive sur une trentaine d’années. Financé également par des taxes sur les produits à risques : tabac, alcool, sucre etc…, mais également taxes sur les produits dangereux agroalimentaires et industriels. Bien sûr on met fin à la double peine de la CSG non déductible qui un impôt sur un impôt déjà payé : purement du vol. On n’y ajoute une défiscalisation à 100 % des dons.

Le 2ème pilier : une assurance Santé et retraite obligatoire mais librement choisie au sein de l’UE avec franchises au choix. Retraite par capitalisation individuelle dans des organismes hors caractère spéculatif, avec une liberté de prendre sa retraite à l’âge voulu, à la carte lorsque l’on estimerait que la rente serait suffisante. Avantages : on cotise pour soi, le capital reste au conjoint en cas de décès, le cas échéant aux héritiers 3 ème pilier : volontaire pour une retraite complémentaire de son choix. Bien sûr on conserve son salaire entier, soit le brut + charges dites  » employeur » + primes etc.., en fait le fruit de votre travail. Les avantages sociaux sont un mythe, ce ne sont que des avantages des uns payés partiellement par ceux qui n’en ont pas; en l’occurrence les salariés et indépendants qui payent les avantages des régimes spéciaux: SNCF , ERDF, RATP, Agents de la fonction publique etc…et fonctionnaires. C’est ce que l’on appelle le SOCIALISME ! Une redistribution inéquitable.

Un système ÉQUITABLE qui élimine les INJUSTICES et les INÉGALITÉS et discriminations du système de protection sociale actuel, tout en étant solidaire. De plus responsabilisant tous les citoyens individuellement. Un système en équilibre budgétaire et transparent. Un système qui respecte la liberté de chacun, le choix de ses soignants sans discriminations, idem pour sa retraite. Pour les soignants comme pour les patients, plus de tarif d’autorité discrimant, mais un tarif opposable dans une fourchette en adéquation avec les réalités économiques et géographiques; les charges fixes sont très variable selon le lieu d’implantation. Là encore une liberté tarifaire encadrée par une fourchette de 1 à 3 , selon la complexité et en tenant compte de la qualité du cabinet, de l’exercice professionnel, du DPC et de l’ancienneté Le système actuel est opaque, inégalitaire (les uns cotisent pour les autres, qui eux cotisent moins), il est liberticide et n’a que l’apparence d’une solidarité. On vous prend le plus discrètement possible le fruit du travail, pour vous le rendre le plus visiblement possible ; ceci au travers de bulletins de salaires incompréhensibles pour une majorité.

De Marisol Touraine et Hollande à Agnès Buzyn et Macron :  » TOUT changer pour que RIEN NE CHANGE ! Tout le projet de loi n’est qu’un curieux bricolage entre les baisses d’un côté et les augmentations de l’autre depuis 40 ans.

À votre disposition pour vous éclairer sur les réalités du terrain et pour approfondir.

Dr Edward W.Metzger

 

Vous pouvez vous en inspirer ou le copier sur le lien suivant :

http://solidarites-sante.gouv.fr/systeme-de-sante-et-medico-social/strategie-nationale-de-sante/article/donnez-votre-avis-sur-la-strategie-nationale-de-sante

NO COMMENTS

Leave a Reply