L’équilibre qui ruine la France :

L’équilibre qui ruine la France :

0 2952
 » EXCELLENTE SURPRISE POUR LA SÉCURITÉ SOCIALE EN 2018  » ! ?
https://www.capital.fr/…/excellente-surprise-pour-la-securi…
On aurait une Assurance Maladie à l’équilibre budgétaire en 2018 ! VRAIMENT ?
Ou serait ce plutôt une Sécu qui met la France en faillite avant de mettre les français en faillite ?

Pour la Sécurité Sociale à l’équilibre en 2018, peut-être, encore que….. ! Mais pas pour les ménages !
On aurait sauvé la Sécu  » que le monde entier nous envie  » ?
La dette de la seule branche maladie était de 24 milliards en 1996 date de création de la CRDS avec création de la CADES à laquelle la Sécu a transféré sa dette.
Depuis 1996 la CADES a remboursé environ 100 milliards de dettes et 50 milliards d’intérêts de la dette, dette qui est passée à environ de 130 milliards en 2017.

Alors dire que la Sécu est à l’équilibre alors qu’elle a transféré sa dette à un autre organisme est bien éloigné de la réalité puisque la Sécu ne rembourse plus ni la dette, ni les intérêts de sa dette mais la CADES à sa place et les ménages vont permettre un éventuel équilibre budgétaire pour 2018, la tutelle de l’Etat leurs ayant transféré une partie des dépenses via les complémentaires santé obligatoires.

Alors on a peut-être sauvé la Sécu, mais pas le système de santé, ni épargné le budget des ménages !

D’une part on a  » tué » la médecine de ville, la médecine hospitalière, la médecine dans les EHPAD,
Les professionnels de santé sont depuis 30 ans la variable d’ajustement des déficits de la Sécu avec les honoraires déconnectés des réalités économiques et les plus bas de l’OCDE.

La caisse maladie a par ailleurs puisé dans le fond de réserve des retraites pour pouvoir dire avoir comblé son  » trou » sous Madame Touraine,
La Sécu s’est désengagée de nombre de remboursements sous Touraine et cela se poursuit sous Madame Buzyn.
Dans l’incapacité de combler le  » trou » de la Sécu, la tutelle de l’Etat a mis en place les complémentaires santé obligatoires privées pour soit disant : » un meilleurs accès aux soins ».
Ces complémentaires santé obligatoires sont :
– D’une part taxées à 7%
– D’autre part partiellement fiscalisées ( cotisations imposables sur le revenu )
– Enfin les remboursements de ces complémentaires sont limités par des contrats dits  » responsables « .
Pour être remboursé correctement les ménages sont donc obligés de souscrire une sur-complémentaire santé taxée elles à 14 % et dont les cotisations ne sont pas déductibles du revenu.

Alors meilleurs accès aux soins ?
Ou transfert des déficits de la Sécu aux ménages via les complémentaires santé obligatoires et les surcomplementaire taxées de surcroît ?

Trois assurances prévoyances santé privées dont 2 taxées et la 1ère endettée
(la Secu), moins chère QU’UNE SEULE qui ne serait pas taxée ?

Pour noyer le poisson, afin que plus personne ne sache vraiment qui rembourse quoi, on a vendu aux français l’accès  » gratuit » aux soins.

Au final l’objectif de la tutelle de l’Etat n’était pas d’améliorer l’accès aux soins, ni d’améliorer l’organisation du système de santé, mais :

D’une part de sauver la Sécu en faillite,
D’autre part de ramener le déficit des comptes publics sous les 3 %.

L’état des patients, l’état des professionnels de santé libéraux, en hôpital ou dans les EHPAD n’intéresse aucunement nos décideurs élus, hauts fonctionnaires et syndicaux; dans le cas contraire les solutions pour assurer une protection sociale santé et retraite, pour assurer une meilleure qualité des soins et d’organisation des soins sont d’une tout autre nature !

Toutefois ceci n’arrange ni leurs statuts spéciaux, ni les  » rétrocommissions  » aux syndicats et à d’autres, ni la perte de leurs pouvoirs dans ce que pourrait être une véritable Démocratie sanitaire et sociale.

Edward W.Metzger

 

NO COMMENTS

Leave a Reply