Sécurité sociale, l’annonce majeure de François Hollande le 6 octobre

Sécurité sociale, l’annonce majeure de François Hollande le 6 octobre

0 1011

Cela a commencé le 6 mai dernier lorsque présentant les manifestations des 70 ans des ordonnances de la Sécurité sociale, la ministre de la Santé et des Affaires sociales, Marisol Touraine, a évoqué la piste de la création d’un régime universel d’assurance maladie.

Bien « qu’il ne s’agisse pas de créer de nouveaux droits, ni de faire disparaître la pluralité des organismes gestionnaires, il faut mieux garantir l’effectivité des droits aucquels nos concitoyens peuvent prétendre ». « L’idée », poursuivait la ministre, « est que chaque assuré ait un interlocuteur unique quelque soit son parcours professionnel ou sa situation sociale ».

Plusieurs mois après cette déclaration, les choses semblent se préciser. Les équipes ministérielles ont travaillé tout l’été pour fabriquer plusieurs scénarios.

Deux émergent principalement:

-La nationalisation pure et simple des régimes indépendants voire agricole dont les comptes sont déjà intégrés à ceux de la Cnamts. Un scénario dur, peu plausible pour la CCMSA (crise agricole oblige) mais plus construit pour le RSI confronté à des difficultés structurelles (encore que 5% de problèmes ne font pas une majorité de difficultés…)-Second scénario, plus probable, est de favoriser une forme de libre choix de sa caisse pour la gestion de son dossier maladie aux assurés indépendants et en filigrane de faire disparaître les OC (organismes conventionnés) gérés actuellement par les assurances et les mutuelles. De la sorte, la carte Vitale des salariés serait étendue aux professions indépendantes.

Et progressivement, le RSI verrait son périmètre d’action se réduire par une dévitalisation de ses missions et de sa démographie. On verra ce qui ressortira des arbitrages à venir sachant que le chantier sera de longue haleine. DECRYPTAGE: Le gouvenrement veut marquer les esprits.

Faute de retour à l’équilibre durable des comptes, de largesses prestataires ou de paix avec les médecins, on déplace le débat et on relance l’idée du régime universel de 1945. Et ce serait les travailleurs indépendants qui seraient « la variable d’ajustement »!

source : Pascal beau

miroirsocial.com

NO COMMENTS

Leave a Reply