Réseaux de soins : 9 Français sur 10 rejettent les remboursements différenciés

Réseaux de soins : 9 Français sur 10 rejettent les remboursements différenciés

0 1528

 

Selon un récent sondage OpinionWay pour LJCORP*, une forte majorité des citoyens se montrent attachés au libre choix de leur professionnel de santé et font preuve d’une certaine défiance envers les réseaux de soins.

Interrogés sur les réseaux de soins, en leur précisant qu’ils permettent d’obtenir un meilleur remboursement, 66% des Français déclarent malgré tout préférer choisir librement leur professionnel de santé. Ils sont 19% à préférer choisir parmi une liste limitative proposée par le réseau de soins, quand 14% ne se prononcent pas. Plus ils avancent en âge, plus les sondés sont attachés à cette liberté : 63% chez les 25-34 ans, contre 67% chez les 35-49 ans et les 50-64 ans, et même 70% chez les 65 ans et plus.

En toute logique, les Français se montrent ainsi favorables au libre choix assorti de remboursements équivalents : 95% estiment qu’on devrait pouvoir choisir par qui on se fait soigner et 88% jugent que le remboursement d’un acte médical donné devrait être identique quel que soit le professionnel de santé choisi (55% des citoyens sont même tout à fait d’accord avec cette suggestion).

Enfin, pour leur conseiller un professionnel de santé compétent, 70% des sondés font en premier confiance en leur médecin traitant, 19% à leur entourage mais seulement 3% à leur Ocam. De manière générale, seul 1 Français sur 10 déclare avoir confiance en sa « mutuelle » pour ce type de conseil.

Sondage-opinionway-reseaux-de-soins-sept2016-slide

*Sondage « Les Français et le libre choix des professionnels de santé » réalisé les 24 et 25 août 2016 auprès d’un échantillon de 1 006 individus représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. LJCORP est une agence de stratégies d’information et de relations publiques, spécialiste des problématiques de santé, de bien-être et d’intérêt général.

Source : 14 Sep 2016    Posted by    ACTUALITÉS, Économie de la santé   

NO COMMENTS

Leave a Reply