Peut-on encore faire confiance aux syndicats ? Démocratie sanitaire en trompe-l’oeil

Peut-on encore faire confiance aux syndicats ? Démocratie sanitaire en trompe-l’oeil

0 1171

Le rapport Perruchot, republié hier *, http://www.lepoint.fr/economie/argent-des-syndicats-le-rapport-interdit-16-02-2012-1431943_28.php

Le brûlot anti-Touraine d’un cadre supérieur de la santé,  Ex-secrétaire général de la Conférence nationale de santé (CNS), instance consultative ouverte aux patients et aux professionnels de santé, il a démissionné avec fracas vendredi de cette structure.

http://www.leparisien.fr/societe/la-fracassante-demission-d-un-haut-cadre-de-la-sante-publique-20-02-2016-5564049.php

L’enquête sur les corruptions dérives et trahisons des syndicats http://alliancedesprofessionsdesante.fr/lenquete-qui-flingue-les-syndicats-beaucoup-dargent-part-dans-les-poches/, ne laissent que peu de crédit à la Démocratie Sanitaire.
Que représente un syndicat  » Majoritaire » quand 8 % du public ou 3% du privé sont syndiqués, quand dans ce pourcentage il y a X syndicats, 1 % ou 0.5 % de la population syndiquée ?

Qui représentent-ils enfin, que leurs promet on, quelles sont les compensations financières pour signer une convention ?
Dans le rapport Perruchot *, on apprend que 97% du financement des syndicats provient de ceux avec lesquels ils vont négocier et 3 % par ceux que l’ils sont sensés défendre. N’y aurait-il pas un « petit » conflit d’intérêts ?

J’ai suivi la vie syndicale durant 35 ans, je n’ai jamais vu nos professions être réellement défendues, ni ma spécialité, ni même avoir été défendu ou assisté à titre personnel quand se posait un problème. Je n’ai toujours qu’entendu, je cite : » On a évité le pire « , ou « Utilise toutes les voies judiciaires possibles » ou encore, «  Courage » !
Pourtant en 35 ans, il y en a eu des promesses non tenues, des conventions non respectées, donc des motifs de ruptures pour non respect du contrat conventionnel.

Je ne ferai pas le listing trop fastidieux,  mais vous donne quelques exemples : la possibilité de choisir son secteur d’activité tous les 3 ans, le cumul abattement conventionnel et AGA ( sauf année électorale 2007), 10 ans pour mettre en place la CCAM avec consultations de groupes de travail afin de les hiérarchiser, pour enfin ne pas respecter ce travail, mise en place de la CCAM en 3 phases pour atteindre la valeur cible (la juste valeur), non respect de la promesse de réévaluation du coût de la pratique annuellement, non respect  du « aucun acte perdant », et pourtant, dévaluation des actes de radiologie, biologie, anesthésies…..,promesse d’une CCAM clinique, qui devait entrer en application au plus tard en 2005 etc….

Aucune réforme de la protection sociale, pourtant dénoncée depuis des années, avec ses conséquences parfois, et trop souvent dramatiques.

Aucune réforme du régime des retraites, pourtant la encore en chute libre du fait du rapport démographique. Au contraire instauration du MICA, baisse du numerus clausus, démotivation à s’installer en libéral, conduisant à augmenter les cotisations en réduisant le nombre de Points et la valeur de ces Points. On a même fait mieux pour l’ASV basée sur le C, la mise en place de forfaits, des ROSP, qui n’interviendront pas dans le calcul des retraites.
Alors faite confiance à vos syndicats historiques et on vous accordera 2 €, 6 mois plus tard, peut être 5 € en 2021,  » peut être », mais en attendant rentrez dans le rang, appliquez le tiers payant, il vous en coûtera 2 € de charges supplémentaires et quelques tracasseries.

 » ON A ÉVITÉ LE PIRE » !

Je me pose une question. À l’heure d’internet, vous a t’on proposé( syndiqués ou non), une consultation sur vos attentes ? Vous a t’on proposé un questionnaire sur les objectifs à atteindre, sur  vos problèmes réels, sur ce pour quoi vous seriez d’accord pour signer une convention ? Votre avis sur une procédure contre le tarif d’autorité? Votre avis sur le monopole des caisses de sécurité sociale qui vous asservissent ? Sur un dé-conventionnement ? Sur votre protection sociale ou vos retraites ?

Combien de syndiqués, dans combien de syndicats et combien de syndicalistes vont décider pour vous tous, 1 pour 1000, 1 pour 10 000 qui vont engager toute une profession, seront-ils honnêtes, y a t’il de quoi négocier lorsque la démocratie sanitaire a disparu ? Combien la signature va t’elle coûter ? Combien de sièges dans des Commissions sociales, médicales, européennes ou sur une liste électorale pour « services rendus »  ?

Madame Touraine vous a prévenu par l’intermédiaire de Madame B.Dormont qui a mis votre exercice en équation: «  Le système de protection social français est incompatible avec l’exercice LIBÉRAL » 

http://alliancedesprofessionsdesante.fr/elle-veut-la-mort-de-la-medecine-liberale/

Reste un inconnu dans cette équation, votre volonté de rester profession libérale ou non ! Cet inconnu dépend de VOUS.

Les conventions sont un chantage permanent à une participation à votre protection sociale, à des honoraires différés, l’ASV, qui ne sera bientôt plus qu’une aumône, ceci en contrepartie d’honoraires « modérés » ; pour modérés ils le sont puisque les plus bas d’Europe. Ne préféreriez-vous pas répercuter vos cotisations sur les honoraires en choisissant librement votre protection sociale maladie et votre retraite ? Sortir des conventions, sortir des monopoles des caisses vous le permettrait !

Le tarif d’autorité quasi inchangé depuis 50 ans, autre chantage, afin de vous enfermer dans la prison conventionnelle, de plus discriminant pour vous et pour les patients, puisque vous faites le même travail, les patients payent les mêmes cotisations, mais les patients ne sont pas remboursés ou de 16%pour les actes techniques.

Il y a un syndicat, indépendant de tout autre financement que vos cotisations et dons pour défendre vos intérêts, qui sont aussi ceux de vos patients et des cotisants.
Docteur Edward W. Metzger (rhumatologue retraité secteur 1)

 

Adhésion à APS : http://alliancedesprofessionsdesante.fr/formulaire-d-adhesion/

Qui sommes nous  : http://alliancedesprofessionsdesante.fr/qui-sommes-nous/

 

NO COMMENTS

Leave a Reply