Le Parisien titre:  » Les retraites risquent de baisser dès 2019″! Non...

Le Parisien titre:  » Les retraites risquent de baisser dès 2019″! Non elle vont baisser ! Le Pourquoi et comment y remédier ?

Le titre de cet article devrait être :  » Les retraites vont baisser dès 2019 « . Pourquoi ? et comment y remédier?

  •  » à part les régimes spéciaux qui sont des privilèges accordés par l’Etat – est le système par capitalisation. Celui-là même qui est utilisé pour nos sénateurs alors que nous sommes obligés à la répartition » 

 

C’est déjà le cas depuis des années à la CARMF , CARPIMKO etc…

Ce système par répartition est une escroquerie de type Ponzi ou Madoff et on le sait depuis 30 ans !

Dans ce système, 3 solutions : augmenter l’âge de départ à la retraite, augmenter les cotisations, diminuer les retraites, ou un panachage.

La retraite à 60 ans était une erreur prévisible avec l’allongement de la durée de vie, les 35 h également et purement électoraliste. Un enfant de CM2 aurait compris qu’avec la durée de l’espérance de vie, l’équation était insoluble !

Le Mythe de la  » Sécurité Sociale « et le dogme égalitariste  ont la vie dure en  » Socialie « .

Voilà 30 ans que l’on aurait pu passer à une retraite par capitalisation individuelle dans des organismes séparés des placements spéculatifs.

Avantages :

– Chacun cotise pour lui et sa famille et pourrait prendre sa retraite à l’âge voulu lorsqu’il estimerait avoir un capital ou une rente suffisante.

– En cas de décès prématuré, le conjoint conserverait la même rente

– En cas de décès prématuré des 2 conjoints, le capital restant revient au héritiers.

– Les uns ne cotisent plus pour les autres : les régimes spéciaux et fonctionnaires dont les retraites ne sont pas assurées puisque payées par les impôts.

Inconvénients:

– Ils n’existeraient plus les privilèges  pour les régimes spéciaux et de fonctionnaires pour lesquels le privé et les indépendants agriculteurs etc…,qui n’ont pas ces privilèges, payent les déficits de leurs régimes spéciaux.

– Les syndicats paritaires n’auraient plus aucune de raison d’être.

– Les hauts fonctionnaires énarques ou autres, n’auraient plus la main mise sur ces retraites complémentaires obligatoires. Les citoyens auraient le libre choix d’assurer leurs retraites ( la prévoyance restant obligatoire, comme pour l’assurance auto ou habitation)

On comprend très bien le pourquoi de la répartition plutôt que la capitalisation : les syndicats majoritairement des régimes spéciaux préfèrent conserver leurs privilèges, idem pour les fonctionnaires et élus.
Le privé, les indépendants, agriculteurs, libéraux ……: financent une partie des retraites des régimes spéciaux et par l’impôt la retraite des fonctionnaires 

On appelle ceci la SOLIDARITÉ et la JUSTICE SOCIALE !

En réalité dans le système actuel, ce sont bien des discriminations : certains citoyens étant PLUS EGAUX que d’autres, certains seraient PLUS UTILES que d’autres ( art,1 DDHC), les possibilités contributives devant les charges publiques ( art.13 de la DDHC)  » Les contributions sont proportionnelles aux possibilités contributives », les un reçoivent PLUS en cotisant MOINS, les autres cotisent PLUS et reçoivent MOINS !

La devise socialo-communistes, CGTistes et des  » Insoumis  » est pourtant :

 » Chacun donne selon ses moyens et reçoit selon ses besoins  » !
Il y a comme une certaine contradiction entre les paroles et la réalité !
Ce système par répartition est contraire à notre Constitution, aux valeurs fondamentales de la DDHC art.1 et 13 et donc la France n’a plus de Constitution selon la DDHC art.16 , et on est loin de: LIBERTÉ ÉGALITÉ FRATERNITÉ !

La bombe des régimes spéciaux  sera financé par  le privé ,  les moins privilégiés ! 

De surcroît ces retraites complémentaires obligatoires sont illégales à divers titres, une entrave à la liberté d’entreprendre, des ventes forcées, sans appel d’offre, une concurrence déloyale face à des organismes de prévoyance ou fonds de pensions qui seraient mieux placés, sans même évoqué la légalité des statuts.

Il faut 30 ans pour passer de la répartition à la capitalisation en assurant la transition pour les droits acquis et les retraités actuels par une fiscalité sociale de transition, en assurant par la même la solidarité envers les plus démunis. .

La retraite par POINTS de Macron ne résoudra rien, en effet on pourra toujours baisser la valeur du point en prestation, augmenter la cotisation pour la valeur du point ou diminuer le nombre de points par année de cotisation. C’est exactement ce qui se passe déjà depuis des années dans les régimes comme la CARMF , la CARPIMKO comme le autres, du Madoff ou Ponzi, les derniers n’auront plus que des miettes  !

On va dans le mur ! Pourtant d’autre pays ont réformé leurs système de retraite en capitalisation et s’en portent mieux !
Alors manque de volonté politique ou manque de courage politique pour affronter la mise à plat du système de protection social pour ne pas heurter les catégories professionnelles aux régimes spéciaux et dont les syndicats sont puissants ? 

Edward W. Metzger pour Alliance des Professions de Santé

Pourquoi les pensions de retraite risquent de baisser dès 2019

Le Parisien économie du 08 novembre 2017

http://m.leparisien.fr/economie/pourquoi-les-pensions-de-retraite-risquent-de-baisser-des-2019-08-11-2017-7379436.php

Analyse et évaluation des systèmes de retraites par les risques

IREF 21 juin 2016 

 » Cette Etude, à l’approche inédite, analyse les risques encourus – démographique, politique, économique, législatifs, financier, actuariel, de captation – par quatre systèmes de retraites différents : la répartition, la capitalisation, le système mixte et les régimes spéciaux.

A l’aune d’une analyse effectuée selon 12 facteurs de risques internes et externes, il apparaît clairement que le système de retraite qui comporte le moins de risques –

  •  » à part les régimes spéciaux qui sont des privilèges accordés par l’Etat, est le système par capitalisation. Celui-là même qui est utilisé pour nos sénateurs alors que nous sommes obligés à la répartition » 

 

https://fr.irefeurope.org/Publications/Etudes-et-Monographies/Analyse-et-evaluation-des-systemes-de-retraites-par-les-risques

 

 

 

 

NO COMMENTS

Leave a Reply