Un systeme de santé bien malade

Un systeme de santé bien malade

0 590

Les ARS ne seront pas la milice des médecins, les Conseils ordinaux doivent profondément, au risque de disparaitre se remettre en question.

Les médecins, et l’ensemble des professionnels de santé, libéraux et/ou salariés, s’unissent pour lutter contre la politique délétère des pouvoirs administratifs et financiers.

Le régime Français fournit des services de qualité inférieure tout en ayant des coûts plus élèves que les régimes Néerlandais et Allemand. (Cf. étude OCDE)

Alors que le panier de soins s’est considérablement rétréci depuis plusieurs décennies, alors que les charges salariales et les cotisations explosent, les restes à charge, les franchises et forfaits sont tels, que beaucoup de nos concitoyens renoncent effectivement aux soins.

L’hôpital français ne manque pas de personnel mais se voit étouffé par une gestion inefficace, aucun professionnel ne s’y retrouve, tant de cafouillages « réformateurs » et manipulateurs d’opinion furent livrés en pâture au public.

Nous sommes loin d’une gestion privée et efficace des hôpitaux comme c’est le cas en Suède ou la gestion du système hospitalier a été confiée en grande partie à des organismes privés, faisant preuve de leur efficacité.

Nous nous organiserons en régions, selon les corps professionnels. Nous organiserons la libre concurrence tarifaire en territoire.

Nous travaillerons sur l’élaboration d’une charte nationale sur la labellisation de la Médecine. Selon les accords européens et en respect de sa législation, nous exigeons l’application des transpositions des lois appliquées dans le domaine des cotisations sociales.

La sécurité sociale n’a pas le monopole, seule la France en Europe, se montre la plus mauvaise élève en la matière. Ouvrons le champ de différents axes de réflexions étudions l’exemple des Pays-Bas, pour trouver les solutions qui correspondent à notre pays, pour une SANTE FRANCAISE LIBRE.

 

Par le Dr Maryse Sanguinet Tonnerre

NO COMMENTS

Leave a Reply