Par le Docteur Vic Baranes

Cependant, il serait fort dommageable de ne pas s’inspirer des expériences du passé. L’Histoire des peuples de ce monde en regorge et nous rapporte divers épisodes où seules des alliances, quelque soient leurs niveaux, ont permis des victoires pour combattre une même cause ou conquérir des territoires.

L’A.P.S. est née pour s’inscrire dans ce schéma. Elle n’a aucune vocation politique car avant tout elle regroupe toutes celles et tous ceux qui rejette un système cherchant à les asservir au mépris de l’exercice de leurs arts et de leurs responsabilités vis à vis de ceux qu’ils servent: La population française.

Ne nous égarons pas en cherchant à politiser nos débats et nos actions et ne soyons pas dupes: ce projet de loi de santé se prépare depuis bien longtemps et arrange TOUS les partis politiques, refilant ainsi la patate chaude de la gestion exécrable de la branche santé, à la Ponce Pilate, sans s’attirer les foudres des électeurs et des syndicats (tous ignorant les raisons des déficits abyssaux). Tous les syndicats existants, tous les acteurs de la santé sont respectables quelque soit leurs sensibilités politiques et méritent l’hommage qui leur est dû au regard de leurs actions menées par le passé. Ils sont incontournables et je souhaite vivement qu’ils prennent la mesure de la nécessite d’une telle alliance.

C’est elle, et uniquement elle qui, bien organisée au niveau de son regroupement et de sa coordination pour une stratégie claire et commune, permettra de nous faire entendre et respecter. Nous seuls avons les moyens de mettre en échec notre adversaire, par notre nombre, notre cohésion et surtout parce que nous connaissons parfaitement son talon d’Achille: Une gestion catastrophique de la santé par aveuglément et entêtement à ne pas reconnaître que l’on peut faire bien autrement.

C’est là qu’il faudra envoyer nos flèches: au niveau du public en l’informant simplement et sans cesse pour en faire notre allié également et au niveau des juridictions compétentes françaises voire européennes s’il le faut (et je pense qu’il le faudra)., Sans oublier notre ARME ABSOLUE: le blocage bien pensé (vous nous donnerez votre avis sur ce que nous avons élaboré),sans nous mettre à dos la population et « la répression » c’est à dire en assurant juste le minimum pour être difficilement « réprimandable » (veuillez m’excuser de ne pas pouvoir en dire plus mais, beaucoup, je pense, auront compris).

Tout ceci nécessitera des moyens qui, plus l’on sera, seront faibles pour chacun de nous. Ces moyens permettront la mise en application de ces ACTIONS et la prise en charge des confrères et autres acteurs de la santé de l’Alliance en difficultés tant que durera notre riposte.

Je vous serais reconnaissant de ne pas me faire dire ce que je n’ai pas dit, ni de faire un procès d’intention à l’APS, dans le seul but de la déstabiliser pour des » raisons personnelles » qui n’ont pas leurs places ici. Nous serons jugés sur nos actes et leurs résultats.

NO COMMENTS

Leave a Reply