Les médecins, pharmaciens, infirmiers, chirurgiens dentistes……., patients, cotisants «  NE SONT PAS...

Les médecins, pharmaciens, infirmiers, chirurgiens dentistes……., patients, cotisants «  NE SONT PAS DES PIGEONS »

0 2447
Voulez-vous sacrifier toute une génération ? Voulez-vous rester des « PIGEONS »? 

Il y a les médecins, les pharmaciens, les infirmiers, les chirurgiens dentistes, ceux qui payent leur pharmaciens, les UFML, les libéraux……, mais également les patients, les cotisants qui se disent  » ne  PAS être des PIGEONS « . Alors que font-ils ?

Que faites VOUS pour ne plus être des « pigeons » et demain « les dindons de la farce » de notre  » SYSTÈME  » de protection sociale qui tout de même représente 35 % du fruit de votre travail, rien qu’au titre de la protection sociale OBLIGATOIRE, ou si vous préférez 35% du PIB, sans compter les complémentaires et éventuelles sur-complémentaires maladie et retraite.

Les complémentaires santé obligatoires vont accroître ce pourcentage et accroître la fiscalité sur les revenus, la part employeur étant imposable. Ces complémentaires sont par ailleurs taxées à 7%. Il est probable que ces cotisations augmenteront de 5% / an, sans rembourser mieux, puisque pour ne pas être taxées à 14 %, elles ont signé un  » contrat responsable  » avec l’État qui limite les remboursements, sans réduire les cotisations. En réalité la sécurité sociale transfère ses déficit aux ménages, via les complémentaires santé. 

« Un contrat de dupes  » ! Cotiser PLUS pour MOINS de remboursements. 

Pour être remboursé correctement, pour l’optique, le dentaire, les audio-prothèses. .., en fait tout ce que la sécu ne remboursera pas mieux qu’avant la fameuse Loi de  » modernisation » de la santé de Madame Touraine, sous prétexte d’une insuffisance d’accès aux soins ( justement essentiellement lié à ces prestations), prenant comme  » argument de vente » de cette loi : l’accès  » GRATUIT  » aux soins par l’intermédiaire du tiers payant généralisé, il faudra souscrire à une sur-complémentaire taxée à 14 %.

Il s’agit bien d’un contrat de dupes, une tromperie qui accentue les discriminations entre patients, comme entre soignants, selon leur secteur conventionnel ou non du soignant, selon qu’ils aient signé le  » CAS » ou non, conventionnement obtenu par abus de position dominante des caisses de protection sociales du fait du monopole, secondaire par ailleurs au tarif d’autorité datant de 1966, véritable chantage  au conventionnement des soignants et à un chantage au remboursement pour les patients  (cf. la rubrique JURIDIQUE de APS pour plus d’informations ).
787691905 - Copie

Tout le monde se souvient des Lois Aubry et des 35 h, lois purement électoralistes, qui devaient conduire à réduire le chômage par un partage du travail.
Nous en voyons les conséquences aujourd’hui sur l’économie, l’emploi et la dette et nous en payons encore le prix aujourd’hui.

Les complémentaires santé obligatoires, la Loi de modernisation de la santé, seront à la protection sociale, ce qu’ont été les 35 h pour l’emploi et l’économie : Un DÉSASTRE !

Encore aujourd’hui;  12 milliards/ an  de compensations aux entreprises pour les 35 heures, 25 milliards dans le secteur public lié aux 35 heures ( 600 000 postes).

Quelques chiffres autres: 4 à 5  milliards / an de subventions aux syndicats, pour la gestion paritaire, surcoût des régimes spéciaux 10 milliards/ an ( 1.6 millions d’affiliés)……..

Ce ne sont pas les réformettes effectuées depuis 40 ans, ou les propositions faites encore récemment par le Conseil de l’Ordre des médecins, ou autres  qui résoudront  35 ans d’erreurs de gestion de la santé ! Pour n’en citer que deux : le MICA, le numerus clausus.

On s’achemine vers une désertification croissante médicale, vers des listes d’attente, vers un éloignement des soins primaires, source de frais de transport et de jours perdus ;  vers une paupérisation croissante des ménages par augmentation des charges de la protection sociale par 2 assurances maladie, voir 3 ou 4 en région Alsace-Moselle ; vers une déshumanisation des soins , une industrialisation et financiarisation de la santé.

Alors on peut rester des PIGEONS, ou on peut trouver des SOLUTIONS pour ne pas être des pigeons.
 » S’il y a des PROBLÈMES, il y a DES SOLUTIONS ! S’il n’y a pas de SOLUTIONS, c’est qu’il n’y a pas de PROBLÈMES  » !

Voulez-vous rester des pigeons ? 

Dr Edward W. Metzger

Alliance des professions de sante propose des solutions.

Il y a une solution au cauchemar de notre protection sociale faussement solidaire, injuste, discriminante et entachée d’illégalités et de mensonges éhontés. 

APS a été créée pour des actions en JUSTICE auprès de la (CJUE) ou autre selon la compétence de la juridiction, pour défendre la liberté de choix de son assurance santé, de sa retraite, de soigner et d’être soigné, en préservant le secret médical.

Pas de liberté du citoyen sans liberté de la médecine étouffée par la Secu !

Dr Jean Nicolas Boullenois et toute l’équipe APS.

Les recours pourront être d’autant plus nombreux qu’APS aura plus de soutiens.
L’accès à la justice n’est pas  » GRATUIT « .

ADHÉSION – SOUTIEN – DON

http://alliancedesprofessionsdesante.fr/formulaire-d…/

ILLUSTRATION 

Comparatif des charges sociales mal nommées  » patronales » * , sans tenir compte des charges salariales, qui représentent elle  24 % environ du salaire brut.

Le tableau du dessous montre surtout que la France a le plus haut taux de charges dites patronales comparé à nos voisins; les dépenses de santé par habitant y sont comparables, de même que l’espérance de vie.

Ce qui semble changer, est le coût de notre « SYSTEME » de protection social, la sur-administration, le coût des subventions aux syndicats pour la gestion paritaire, alors que les soignants en France sont les plus mal rémunérés de l’OCDE.

  • * Les charges patronales comme les charges salariales sont en fait payés par le fruit du travail de chacun et représentent plus du double du salaire net ( les charges  globales, incluant par ailleurs les congés payés, les jours fériés payés, diverses taxes et contributions au financement de la formation continue, le financement des syndicats….) 

 

13614936_1099779563416201_8788049197725094740_n

 

NO COMMENTS

Leave a Reply