« LIBERTÉ » !  Libéraux de santé qu’en avez vous fait ? Comment...

« LIBERTÉ » !  Libéraux de santé qu’en avez vous fait ? Comment avez vous pu laissez faire ?

0 2594

Comment avez vous pu laissez faire ?

– Comment pouvez vous tolérer les DISCRIMINATIONS entre VOUS, entre VOS patients ?

– Comment pouvez vous tolérer les remboursements différenciés instaurés par les CONVENTIONS depuis 30 ans par : les secteurs d’activités 1, 2 et 3, le CAS, les contrats responsables, les complémentaires imposées ?

– Comment pouvez vous accepter les ESCROQUERIES  aux cotisations de vos patients par ces CONVENTIONS et les remboursements différenciés ?

– Comment pouvez vous accepter la perte de votre INDÉPENDANCE professionnelle, la perte de la LIBERTÉ d’installation maintenant ? Les jeunes médecins n’auront plus qu’a s’installer dans les déserts médicaux et bien sûr en tant que NON CONVENTIONNES, ils seront LIBRES et de vrais LIBERAUX eux ! 

– Comment pouvez vous admettre les plus de 50 % de signes de burn-out des soignants ?

– Comment pouvez vous admettre que la cause du décès de vos Confrères en période d’activité soit dans 17 % des cas un suicide, 2.5 fois plus que la moyenne ?

– Comment pouvez vous accepter la pire des protections sociales avec ses 90 jours de carence et vos caisses de prévoyance qui vous déclarent, je cite : » Apte à exercer une QUELCONQUE profession non médicale «  en cas d’incapacité Temporaire Totale en vous refusant des Indemnités Journalières, sauf à être hospitalisé ou moribond ? Cotiser sans contre partie ou presque ! 

– Comment pouvez vous accepter des  » RÉTRO-COMISSIONS  » ( honoraires différés), en contrepartie des honoraires les plus bas de L’OCDE, avec une protection sociale en arrêt quasi nulle, une retraite Madoff ?

– Comment pouvez vous accepter la pérennisation d’un  » SYSTÈME  » qui déshumanise la santé, qui par vos « burn-out », vos addictions ( pour certains), met en danger la santé et la vie de vos patients et la vôtre? 

– Comment pouvez vous accepter de devenir des AGENTS de Santé « dits » LIBÉRAUX avec tous les inconvénients du libéral sans aucun avantage des salariés, à fortiori des fonctionnaires ? 

 – Comment pouvez vous accepter la gestion comptable de la SANTÉ par des élus, des hauts fonctionnaires avec la complicité des syndicats paritaires et des vôtres pour satisfaire les financiers.

  • Comment pouvez vous accepter de travailler 30. 35 heures/ semaine pour payer rien que vos charges avant même de dégager le 1er euro de bénéfice ?
  • Comment pouvez vous accepter de consacrer 20%, bientôt 30% de votre temps à des tâches administratives, plutôt que de consacrer ce temps à vos patients, ceci pour décharger les employés de la sécu, et pour les employeurs le temps des fonctionnaires de Bercy avec la retenue à la source ? 
  • Comment pouvez vous accepter les déserts médicaux, qui entraîne la fermeture des petites pharmacies, comme la disparition de la poste, des petits commerçant de proximités ? 
  •  Comment pouvez vous accepter la maltraitance de vos collègues  infirmières et infirmiers libéraux par la sécu, professionnels sans lesquels vous n’êtes plus que la moitié de vous même, les  » indus » pour des raisons de rigidités administratives, pour des  actes étant fait en 20 ou 25 minutes au lieu de 30 mn , parce que les administratifs sont bornés dans l’application des textes, ou les  » indus » pour des interprétations de la NGAP par ailleurs obsolète, ou leurs remplacements jugés excessifs, alors que les infirmiers ont des journées de 13 à 14 h, parfois sans pause et ont parfois des impératifs personnels, le renfort d’un remplaçant n’étant qu’un acte de dévouement et d’humanité ! 
  • Comment pouvez vous accepter ce capitalisme de connivence de nos élus avec leurs amis des mutuelles sortant des mêmes rangs sous prétexte de JUSTICE SOCIALE ou de SOLIDARITÉ, quand il existe en France X régimes et statuts spéciaux de privilégiers dont les privilèges sont financés par les non privilégier privés en matière de santé et retraites ?
  • Comment pouvez vous regarder sans rien faire, comme la France tue ses petites entreprises, tue les indépendants, les agriculteurs, ses soignants…, tue ses emplois par sa protection sociale déresponsabilisante? 

AVEZ VOUS OUBLIÉ VOTRE SERMENT ?

Jusqu’à quand voulez vous supporter ces INJUSTICES, ces DISCRIMINATIONS, ces atteintes aux Droits de l’Homme ou les différences sociales ne peuvent être justifiées que PAR L’INTÉRÊT COMMUN ?
Jusqu’à quand accepterez vous la violation des valeurs fondamentales de notre République  » LIBERTÉ – ÉGALITÉ – FRATERNITÉ  » ?
QUAND ALLEZ VOUS RÉAGIR ? VOUS en AVEZ le POUVOIR et les MOYENS !

DDHC : 

Art. 1. –Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune.

Art. 5. –La Loi n’a le droit de défendre que les actions nuisibles à la Société. Tout ce qui n’est pas défendu par la Loi ne peut être empêché, et nul ne peut être contraint à faire ce qu’elle n’ordonne pas.

Art. 15. –La Société a le droit de demander compte à tout Agent public de son administration.

Art. 16. –Toute Société dans laquelle la garantie des Droits n’est pas assurée, ni la séparation des Pouvoirs déterminée, n’a point de Constitution.

Tout ce qui vous a été énoncé ci dessus vous semble t’il en accord avec la DDHC ? avec la Déontologie et l’Ethique ?
 » Retrouver le libre arbitre sur les décisions de nos vies dans le respect d’autrui et dans la responsabilisation de chacun  sont les seuls outils de l’épanouissement individuel, préalable à l’épanouissement collectif « ! 
Le LIBERALISME vrai vaincra !

14729151_1180490525345104_6243586872300278001_n

Il y a des SOLUTIONS JURIDIQUES, c’est ce que propose: 
http://alliancedesprofessionsdesante.fr/qui-sommes-nous/
« Elles ont des limites dans un pays ou l’INDEPENDANCE et le POUVOIR de la JUSTICE sont bridés » !  »  
Il y a des solutions POLITIQUES, et VOUS pouvez en être les déclencheurs en tant que médecins !
Lorsque nos élus, vos élus de toutes natures, Politiques, Syndicaux, Ordinaux, ne respectent plus les Lois et les Droits fondamentaux, lorsqu’ils oublient qu’ils sont à NOTRE SERVICE et non pas NOUS A LEUR SERVICE, il est de votre devoir de réagir !

Il y a aussi des solutions qui incombent à l’Union Européenne, celle par exemple de faire baisser les prix des médicaments innovants sur un marché de 500 millions d’habitants, médicaments dont les prix sont déconnectés des réalités économiques. 

Les médecins sont des citoyens RESPONSABLES et ASSUMENT leurs actes, au contraire des élus, qui se disent RESPONSABLES, mais n’ASSUMENT PAS leurs actes, ils n’ont pas de DEONTOLOGIE, ils n’ont pas fait de SERMENT ! 

Ce sont bien nos représentants élus qui sont à l’origine de la situation, des déserts médicaux, ce sont bien eux qui ont voulu le MICA, qui ont voulu le NUMERUS CLAUSUS, ce sont bien eux qui ont refusé les études de médecines à nos enfants, se sont bien eux qui ont conduit à  » importer » des médecins étrangers, qui parfois sont loin d’avoir l’équivalence (on l’a vu récemment avec les chirurgiens dentistes, qui n’avaient jamais travailler dans une bouche, mais qui exercent), ces médecins étrangers qui parfois mettent 3 ans à maîtriser notre langue, et on sait combien il est difficile déjà pour un médecin de comprendre un patient qui ne maîtrise pas le français, alors on peut imaginer les conséquences tout au moins au départ, des diagnostics de ces médecins étrangers. 

La Liberté Tarifaire peut conduire au déconventionnement, le déconventionnement conduit à la LIBERTE, à redevenir un LIBERAL ! 
Le résultat en sera une situation intenable par le gouvernement quel qu’il soit, puisqu’il institutionnalise l’ESCROQUERIE par des cotisations sociales SANS CONTREPARTIE avec le tarif d’autorité datant de 1966 ( ou 16% du tarif opposable, pour les actes techniques), cette escroquerie était jusqu’à présent marginale, mais réelle.
 » Les soignants sont victimes de leur dévouement, ils ont  la crainte, le sentiment de laisser tomber leurs patients, c’est ce qui les bloque ».

Il est probable que les patients ayant pris l’habitude du « TOUT GRATUIT », éprouvent quelques réticences à payer les honoraires, il est probable qu’il y ait de ce fait quelques « dégâts collatéraux », mais ce n’est pas de la responsabilité des médecins, ils ne refusent pas de soigner ! C’est bien de la responsabilité de ceux qui ont mis ce  » système » en place ! 

Combien de  » DEGATS COLLATERAUX  » par la mise en place d’un système de santé Etatisé, déshumanisé et demain les réseaux de soins  » LOW COST » ou ne comptera plus que la RENTABILITE ?
Des  alternatives existent, nos voisins ont choisi ces alternatives, leurs systèmes de protection social sont à l’équilibre, l’espérance de vie y est identique à la nôtre, les coûts par habitant similaires, ou parfois inférieurs, et leurs soignants sont bien mieux traités qu’en France, ils n’ont pas le « poison français » de la sur-administration, des Agences de Santé , des contrôleurs d’indicateurs eux mêmes contrôlés par d’autres contrôleurs etc…

Pourquoi VOUS MEDECINS ?

Les infirmières infirmiers et autres professionnels de santé se mobilisent, mais n’ont pas le POUVOIR des médecins.

On peut saluer les initiatives de l’UFML, à condition de ne pas s’allier à la CGT socialo-collectiviste, comme dernièrement;

  • CGT qui a assuré le marketing de la sécurité sociale en 1945, mais inventée par Vichy pour étatiser la santé.
  • CGT le fossoyeur de l’emploi en n’étant responsable de plus de suppression plus qu’elle n’en a sauvé.
  • CGT qui fut la 1ère après la mise en place de la sécu à défendre les régimes spéciaux !
« On ne fait pas de  » New Deal  » avec les fossoyeurs de la santé en conservant les recettes d’un siècle révolu ». 
On ne DEAL pas non plus avec ceux qui affirment:
 » La médecine libérale est incompatible avec notre système de protection social  » !
Il faut remettre à plat notre système de protection sociale santé et retraite; les monopoles « TUENT » et dans le seul but de SURVIVRE et de faire vivre ceux qui en tirent profit, et au détriment de la Santé de nos concitoyens.
 » Ne laissez pas à nos enfants, à VOS enfants pour seul héritage des DETTES  » et les erreurs de 40 années de gestion déficitaire de la protection sociale qui en est un des éléments clé « ! 

Docteur Edward W. Metzger

14729355_1180488468678643_8367824032131775554_n

Liberté

Paul Eluard

http://www.poetica.fr/poeme-279/liberte-paul-eluard/
 » Pour la LIBERTE de soigner, pour la LIBERTE d’être soigné selon son choix  » 
14610891_1180488152012008_7744789178521778744_n

 

NO COMMENTS

Leave a Reply