Par Gilles Hyeres, Pharmacien

La situation est très complexe et difficile pour plus de la moitié des officines.

On observe une baisse drastique des prix des médicaments rembourses avec une baisse des prescriptions donc une baisse parfois importante du CA.

Rémunération mixte ; une part de notre marge se retrouve sous forme d’honoraires.

Au total nous perdons de l’ argent régulièrement avec cette réforme.

Les tranches de marge ont ete revues a notre désavantage.

Baisse de la valeur des pharmacies qui souvent ne trouvent plus d’ acheteurs. On achète des pharmacies 40 50 65 % du CA.

Petites et moyennes pharmacies sont les plus touchées.

Il y a un risque non négligeable d’éclatement du réseau officinal.

On aurait alors beaucoup moins de pharmacies et une disparition du service de proximité.

Les perdants seront les malades…

Les banques y regardent a 20 fois avant de soit prêter soit refuser les prêts.

Il est évident que nous allons vers une paupérisation progressive de la profession.

L’ avenir? Il est entre les mains des organismes payeurs et du pouvoir politique et non pas des pharmaciens même s’ils travaillent beaucoup.

Plusieurs problèmes complexes sont encore généralement pas compris et pas encore abordés comme il le faut.

A LIRE EGALEMENT : http://www.lemoniteurdespharmacies.fr/actu/actualites/actus-socio-professionnelles/150529-nouvelle-remuneration-la-perte-s-accelere-en-avril.html

NO COMMENTS

Leave a Reply