Les médecins toujours en colère

Les médecins toujours en colère

0 669

La rentrée s’annonce tendue sur le front de la santé. Les syndicats donnent de la voix contre le projet de loi santé et demandent une revalorisation de la rémunération des médecins.

L’été n’a pas calmé la colère des médecins contre le projet de loi Santé de Marisol Touraine. Au contraire. En cette rentrée marquée par des élections professionnelles (le 12 octobre, les médecins libéraux sont appelés à désigner leurs représentants auprès des autorités publiques), les syndicats font de la surenchère contre le texte qui généralise le tiers-payant.

Alors que le projet de loi doit être examiné par le Sénat à partir du 14 septembre, la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) appelle les médecins à la « désobéissance civile » contre le tiers-payant obligatoire, et demande aux sénateurs de réécrire le texte.

Le Sénat – où la droite est majoritaire – s’y est déjà employé en commission. Mais cela n’aura pas de conséquence à terme car l’Assemblée, qui a le dernier mot, pourra rétablir la version initiale.

Le principal syndicat de médecins libéraux va par ailleurs boycotter la Conférence de santé, concertation « sur l’avenir du métier de médecin » promise par Manuel Valls pour désamorcer la colère des libéraux.

Revendications à la Rochelle

La Fédération des médecins de France (FMF), le Bloc et le Syndicat des médecins libéraux (SML) et l’Union française pour une médecine libre (UFML) ont, de leur côté, prévu de s’inviter à l’université d’été PS de La Rochelle, vendredi, pour dire aux socialistes tout le mal qu’elle pense de la loi Santé.

Ils demandent l’abrogation pure et simple du texte. MG France, le principal syndicat chez les généralistes appelle, lui, à une grève la première semaine d’octobre.

Ledauphine. Par Élodie BÉCU Publié le 27/08/2015

 

NO COMMENTS

Leave a Reply