LA RAISON DU PROBLÈME DES PROFESSIONNELS DE SANTE

LA RAISON DU PROBLÈME DES PROFESSIONNELS DE SANTE

0 1824

(REPOST )  Mark  Netting  mai 2014

Que nous soyons, médecins , chirurgiens , pharmaciens , biologistes , infirmiers etc …notre rémunération a été fixé non pas en fonction de la valeur et du coût de production de nos actes mais en fonction « des possibilités de l’ONDAM  » d’un pays surendetté et qui évalue le coût des actes médicaux non pas en fonction de ses autres dépenses mais en fonction de ce qu’il lui reste après avoir tout dépensé….

Si une entreprise produit un service qui lui coute X euros et qu’elle vend 1.1 X euros pour dégager une marge …….serait il logique que celle ci vende ce service la moitié de ces X euros ?

Bien évidemment la réponse est non …alors elle peut tout faire pour baisser le prix de production de ce service (dumping social, baisse de la qualité …) si malheureusement ce prix de production reste supérieur aux prix de vente du service, elle les vendra a perte ……Or vous l’imaginez une entreprise qui vend a perte ne peut être viable sur du long terme

Or le service pharmaceutique que nous « vendons  » à l’Etat (gestion administrative , logistique , pharmaceutique des produit de santé ) n’est pas évalué en fonction de son coût mais des possibilités d’un Etat, d’une part en faillite, mais qui plus est nous propose une valeur après qu’il ait dépensé tous ses deniers ………..c’est comme ci vous consacriez votre paie a rémunérer des choses futiles au détriment de vos besoins élémentaires (logement , alimentation , santé ), et qu’une fois tout dépensé il ne vous reste que quelques euros a dépenser pour ces besoins élémentaires et que vous négociez le prix de votre logement , alimentation , santé en fonction de ce qu’il vous reste (après avoir dépensé futilement votre argent ) et non pas en fonction de ce que vous auriez pu mettre une fois votre salaire versé ……..

La CNAM agit exactement de la même manière …….alors que la santé devrait être un besoin élémentaire et primordial …….ce n’est qu’après avoir payé grassement les banquiers , après avoir payé une administration inefficace au regard du nombre d’administratifs dans les autres pays pour accomplir les mêmes taches , après avoir payé des régimes spéciaux aux avantages pharaoniques ….que l’état s’intéresse enfin à ce pourquoi cet état est censé servir en priorité ; garantir la santé de ses administrés ….

L’avenant fixant l’honoraire de dispensation a la boite est très clair a cet égard …la rémunération de cet acte ne se fera qu’ « en tenant compte des possibilités de l’ONDAM »……ONDAM fixé après avoir payé Ferrari, services de luxe (régimes spéciaux) , gabegie financière (administration démesurée et inefficiente )

Mark Netting‎   Les medecins ne sont pas des pigeons

27 mai 2014 ·

 

 

NO COMMENTS

Leave a Reply