En pleine négociation conventionnelle RAPPEL d’une vidéo utile de la manière dont...

En pleine négociation conventionnelle RAPPEL d’une vidéo utile de la manière dont ĺes gouvernants achètent la paix sociale par les syndicats

0 1001
En pleine négociation conventionnelle rappel d’une vidéo utile de la manière dont ĺes gouvernants achètent la paix sociale, et en matière de protection sociale les enjeux sont colossaux (la protection sociale représentant plus de 30 % du PIB, soit 30 % du fruit de votre travail), puisque ce seront les représentants syndicaux qui signeront, alors qu’ils ne représentent qu’une fraction des 3 % de syndiqués du privé, autant dire personne ! 

corruption-2
Une réelle représentativité démocratique devrait être approuvée par au moins 50 % des personnes concernées et à l’heure d’un monde connecté cela devrait être la règle.
Lorsque les syndicats sont financés par l’État, que le financement dépend de surcroît de la signature des conventions, le DIALOGUE SOCIAL n’est qu’une MASCARADE, qui coûte toutefois très cher et n’a plus aucun intérêt pour les catégories professionnelles concernées, pas plus pour les usagers, autrement dit c’est  » BIDON « .
Il est donc illusoire de croire que ces  » négociations » puissent apportées la moindre avancée dans le domaine social, d’autant que tout est écrit d’avance par un gouvernement qui a VENDU la santé à ses amis financiers des mutuelles qui pour la plupart sont dirigées par leurs amis socialistes ou syndicalistes. On rappellera que nombre de socialistes pseudo philanthropes actuellement au pouvoir sont des anciens de L’UNEF ou MNEF !

 » Petits arrangements entre amis » ou les uns financent les autres et inversement, comme l’ont montré les scandales récents, ou se  » recasent » entre eux.

1540-1 - Copie

Non les solutions viendront de la base, de VOUS, soit par désobéissance tarifaire pour survivre en libéral, soit par dé-conventionnement organisé, soit par des actions judiciaires comme le propose Alliance des Profession de Santé (APS *).

Mais rien ne se fera sans VOUS ou alors de manière parcellaire et dans la durée.
La faillite de la protection sociale, du système de santé, des retraites, rend URGENT la remise à plat de cette protection sociale délétère pour nos concitoyens, les patients, les soignants; par ailleurs responsable de l’agonie de milliers de petites entreprises, donc aussi des pertes d’emplois et de la précarité.

Les médecins en particulier ont le pouvoir de contraindre à des réformes salvatrices pour le bien de tous leurs concitoyens, il suffit de le VOULOIR. C’est par ailleurs un DEVOIR de défendre leurs patients dans leurs droits sociaux, qui par la succession de lois conduisent à accentuer les DISCRIMINATIONS au seul profit d’une infime minorité de nos concitoyens, tout en paupérisant de plus en plus de nos concitoyens ou les mèneront à la précarité, en particulier pour les petits retraités qui n’auront plus les moyens de ces complémentaires au préalable financées en partie par l’activité professionnelle (et c’est bien le salarié qui paye ses cotisations sociales par le fruit de son travail et non l’employeur ! ).

  • * APS est un syndicat financé par ses seuls adhérents et des dons, ayant pour seule vocation de rétablir par toutes les voies judiciaires la loi et le droit en matière de protection sociale.
    IUMM – Le financement des syndicats en France – Rapport Perruchot

 

NO COMMENTS

Leave a Reply