Dr Jean Francois Huet

Dr Jean Francois Huet

1 2277

assurance-maladie

Ceux qui ont suivi mon conseil et qui ont consulté la thèse de doctorat en Droit Public de Madame Perle-Marie Pradel ont compris que les relations entre la sécurité sociale et les médecins libéraux (bientôt étendue à tous les organismes financeurs) sont fondées sur deux sophismes ;

SOPHISME n° 1
La subordination des médecins est économiquement nécessaire aux organismes financeurs et la condition sine qua non de leur équilibre financier,

SOPHISME n° 2
La subordination des médecins est nécessaire au maintien de la qualité des soins.

Ces sophismes constituent le fondement de tous les textes réglementaires en terme de relations entre les praticiens et les caisses.

C’est particulièrement le cas de la future Loi de Santé qui en fait de modernisation pérennise cette tendance déjà ancienne.

Si on y ajoute les prétentions thaumaturges millénaires du pouvoir politique en matière de santé, et les relations toujours difficiles entre pouvoir et savoir on peut comprendre que le libéralisme médical n’a aucune place dans notre système d’assurance maladie.

Même si les sophismes qui servent de fil directeur à toutes les lois de santé sont de lamentables âneries ce sont eux qui dominent la pensée des économistes de al santé de Madame Dormont à monsieur De Kervasdoué en passant par monsieur Teulade monsieur Caniard et beaucoup d’autres plus anonymes.

Les résultats piteux de la sur-administration de la santé de la diarrhée réglementaire ,de la débauche de normes et de la subordination croissantes des médecins accompagnant la multiplication des « bullshit jobs » qui envahissent le système sont les suivants:

En dépit de l’explosion des déficits sociaux,notre système de santé qui occupait la première place mondiale navigue aujourd’hui entre la 7è et la 13è suivant les critères analysés.

Les amateurs de sophismes n’ont jamais que ce qu’ils méritent… mais apparemment, cela ne suffit pas pour qu’ils se remettent en cause…

Quand on a versé du caniard-wc dans la cuvette des chiottes on ne peut plus le remettre dans le flacon.

Le financement public des dépenses de santé qui est en fait la racine du mal va être responsable pour des raisons économiques évidentes d’un transfert de subordination des médecins à tous les financeurs.

C’est d’ailleurs ce que dit implicitement madame Dormont qui a parfaitement raison sur ce point.

En conséquence de quoi:

a)Ceux qui défendent à la fois la médecine libérale et la « sécu » sont des ânes.

b)Entre le conventionnement avec un assureur quelconque (sécu comprise) et la médecine libérale il va falloir choisir.

c)Ceux qui pensent se libérer en quittant la sécu (ce qui est une attitude militante) et en restant conventionnés ne sont pas libérés des sophismes décrits ci-dessus et ne sont donc libérés…. de rien.

Après le passage en force de la Loi de Santé attendez vous à une « opération charme » de la part de nos autorités tutélaires qui après vous avoir bien attachés vont essayer de vous démontrer qu’elles ne vous veulent aucun mal.

En effet, nos autorités de tutelle veulent « simplement » (depuis toujours…) transformer les médecins en cadres de santé exécutant des directives établies de façon centralisée en pensant parfois sincèrement que c’est une bonne solution.

Pour les autorités sanitaires il n’y a pas de différence de nature entre une IBODE et un CHIRURGIEN ou un REANIMATEUR mais une simple différence de niveau dans la catégorie des cadres de santé.

Je vous dis d’avance que bien des confrères fatigués de se battre au sein d’un système dit libéral rendu sciemment invivable se contenteront de ce statut.

En ce qui me concerne je tire ma révérence et je vous adresse mes sincères encouragements.

Bien confraternellement à tous.

Dr J-F HUET
Médecin Anesthésiste Réanimateur
Retraité du secteur 1
(devenu libre et « pigiste de luxe » très demandé)

1 COMMENT

  1. Tout ceci ne désigne-t-il pas la sous-jacente main-mise de l’industrie pharmaceutique sur les instances sanitaires et politiques ? J’ai du mal à saisir ce que veut la ministre de la santé : trop de choses floues !

Leave a Reply