Complémentaires santé obligatoires pour plus de « JUSTICE SOCIALE », Loi de...

Complémentaires santé obligatoires pour plus de « JUSTICE SOCIALE », Loi de modernisation de la Santé avec accès « GRATUIT » aux soins nous avait-ont dit ?

2 785

De la DISCRIMINATION des patients, du CHANTAGE fait aux soignants libéraux par les sécus, du MENSONGE D’ÉTAT de la Protection Sociale….Partie 1 

Première partie : De la discrimination des patients par les sécurités sociales qui sont des Mutuelles privées:

Les patients ont la liberté de choisir leurs médecins ou soignants. FAUX !
Tout citoyen contibue et cotise proportionnellement à ses revenus. FAUX !

Le revenu du travail contribue d’avantage que les autres revenus uniquement soumis à la CSG-CRDS…( mais passons).

– 1° Parcours de soins :
Depuis la mise en place du médecin traitant et du parcours de soins, les patients n’ont plus ce choix, puisque tout avis spécialisé doit passer par le médecin traitant.
Sans parler des retard diagnostics, parfois des pertes de chances, du surcoût de ce parcours pour la collectivité puisque tout avis spécialisé doit passer par le médecin traitant ( but initial, limiter le nomadisme médical, mais ce nomadisme était moins coûteux que TOUS les avis spécialisés  avec  » BON POUR … »). Sans parler de la perte de temps médical pour :  » Bon pour Consultation  » qui résume souvent ce parcours faute de temps des MG.
Hors parcours de soin il a une partie à charge du patient qui est ainsi discriminé !
Je ne suis pas certain que cette majoration à la charge du patient apporte une économie à la collectivité qui pour chaque avis spécialisé payera 23 € ! (Majoration hors parcours 15 % et que la plupart du temps je n’appliquais pas en ce qui me concerne ).

– 2° Médecins conventionnés secteur 1, secteur 2 et non conventionnés secteur 3 :

En ce qui concerne la Sécurité Sociale qui est une Mutuelle ( ce que nos gouvernements contestent à tort, cf. Partie 3 à suivre ).
À revenu du travail égal, cotisations égales, donc théoriquement prestations égales. FAUX !
Selon le médecin que vous consultez, le remboursement est et sera différent, pourtant tous les médecins ont les mêmes diplômes dans la même spécialité ou parfois des diplômes qui ne donnent lieu à aucun supplément. La c’est une discrimination et une injustice envers les praticiens qui ont fait des efforts supplémentaire ! (Un titre universitaire n’est pas garantie d’une supériorité professionnelle, ce n’est pas un diplôme; on devient parfois ou souvent  » Patron  » par opportunité, par relations……..mais passons).

– Vous consultez un médecin du secteur 1, vous êtes remboursé sur la base du remboursement sécu. (Pour une Consultation environ 16 €).
– Vous consultez un médecin du secteur 2, vous êtes moins remboursé chez un spécialiste, toujours 16 €, même s’il applique le tarif sécu de 28 € en faisant un rapport au généraliste. (Dépassement ou pas).
– Vous consultez un médecin secteur 3, on vous rembourse sur une consultation, moins d’1 € et on vous déduit la franchise de 1 € !

Vous devez donc de l’argent à votre sécurité sociale, alors que vous avez payé les mêmes cotisations !

N’EST CE PAS UNE DISCRIMINATION ?
Est-ce bien conforme à notre Constitution ? 
Est-ce la liberté du choix de votre soignant ?
N’est-ce pas une obligation de cotisation sans contre partie ?

Ceci est lié au tarif d’autorité qui est resté pratiquement inchangé depuis presque 50 ans (cf. Seconde partie à suivre..)

– 3° La discrimination par les mutuelles ou assurances complémentaires santé obligatoires :

– Â savoir déjà que celles-ci sont taxées à 7% par l’État, 7% qui ne serviront pas à vous soigner (sans parler des frais de gestion, des PUB qui pullulent sur les médias et les dividendes pour les actionnaires, différents dans chaque complémentaire, de 8 % à 42 % qui n’iront pas aux soins. Moyenne 20 %).

– À savoir également que chaque entreprise choisira une complémentaire différente. Les entreprises déjà en difficultés ne choisiront pas forcément la meilleure, d’autres, des complémentaires plus chères et donc de meilleurs remboursements.
ON SERA LOIN déjà de L’ÉGALITÉ entre assurés, tant prôné par l’esprit socialiste, fut il de droite ou de gauche.

– Ces complémentaires sont imposables, ce qui se rajoute aux taxes de 7 % et aux frais mentionnés ci dessus en moyenne de 20 %. Donc plus d’impôts pour plus de cotisations.
– Meilleur accès aux soins, tant vanté par Madame Touraine ? FAUX !
Cela ne changera pas grand chose pour le dentaire, l’optique, les audioprothèses…principaux freins à l’accès aux soins.
Je précise que la France était avant la loi santé un des pays de l’OCDE ou l’accès aux soins posait le moins de problèmes, et ne touchait en fait ce qui ne change pas grand chose pour le dentaire, l’optique ou les audioprothèses.

« Mais dans sa grande générosité, le socialisme a fait mieux encore , le plafonnement du remboursement par les complémentaires et, cerise sur le gâteau, sans baisse des cotisations ! « 

On peut plutôt s’attendre à une hausse de 5 % des cotisations par an, et bien sûr, en fonction de l’âge et de ses antécédents médicaux, une hausse plus forte encore !

Décidément la générosité de nos gouvernements à l’esprit socialiste, n’a pas de limite dans sa bonté pour réduire les déficits de sa générosité accordée à crédit, laissant le trou abyssal en partie aux ménages».

Il faudra en plus de la Sécurité Sociale Mutuelle n°1, la complémentaire santé obligatoire ou sécu n°2, une sur-complémentaire pour être remboursé de ces dépenses d’optique, dentaires, ou d’audioprothèses ; elle taxée à 14%.

Bravo pour le progrès social, pour les retraités qui n’ont plus de complémentaires employeurs, ou ceux juste au dessus du « patchwork » des aides sociales à la CMU, RSA, complémentaire santé…..Justice Sociale ?

Mais revenons aux complémentaires et leurs discriminations.

Un certain nombre de médecins ont signé le CAS avec l’assurance maladie, médecins du secteur 2, pour limiter les dépassements en contre partie de quelques avantages, ou disons miettes qui s’avère être un piège de plus.

Au passage, signalons tout de même que les médecins au secteur 1, ayant eu le choix de changer tous les 3 ans de secteur par la Convention, n’ont plus eu le choix promis quelque années plus tard, alors qu’ils étaient les plus « vertueux », les plus sociaux en tous cas, puisque leurs tarifs restaient «  au ras des pâquerettes », celui imposé par la sécu et qui pour certains actes, n’ont pas évolué depuis 30 ans, d’autres depuis 10 ans, alors que rien que l’inflation sur 10 ans est de 15.8%.

(Certains me rétorqueront, qu’ils ont eu quelques primes de «  rendement », mais non sur la qualité des soins, mais plutôt sur la rentabilité comptable pour la sécu. Ceci ne comptant de surcroît pas dans le calcul de leurs retraites généreusement accordées sous forme « d’honoraires différés », en contre partie d’honoraires « miserabilis » et en train de fondre comme la neige au soleil). Mais je m’égare au gré des injustices, des non respects des conventions ….

Donc les patients de  ces médecins ayant signés le CAS, verront leurs remboursements des complémentaires remboursés à 200 ou 500 % du remboursement sécu, ce qui ne fera toujours pas grand-chose la ou la sécu rembourse une misère de quelques euro ! 1000% de 0 feront toujours 0 et 200% de 12 euro, ne fera toujours  que 24 euro pour une paire de lunette par exemple ! (Cf. la nécessité d’une sur-complémentaire, ci-dessus).

Mais les patients des médecins de secteurs 2 qui n’auront pas signé ce CAS, se verront remboursés nettement moins, alors qu’ils auront cotisé la même chose !

N’EST ce PAS UNE DISCRIMINATION ?  A cotisations égales, remboursements différenciés !

 « Les complémentaires obligatoires avec l’aval du gouvernement ont créé un Secteur 4 entre le  secteur 2 et le secteur 3 ! »

Pour le secteur 3 des médecins ou soignants non conventionnés, c’est encore pire !

« On a créé une MEDECINE à 4 Secteurs, pour des soignants libéraux qui à compétences égales, ou expérience et capacités égales ont des honoraires à géométrie variable ; les plus «  sociaux «  étant les plus punis depuis 25 ans ! », le secteur 1. 
 En conclusion : On a créé une médecine DISCRIMINANTE  avec des remboursements différencié à  X niveaux, pas 2 vitesses, mais un nombre illimitées de vitesses ! 
  • selon le respect du parcours de soins ou non,
  • selon le médecin consulté secteur 1, 2 ou 3,
  • selon que celui-ci a adhéré au CAS

Pourtant tous les assurés sociaux ont cotisé proportionnellement la même chose !

  • selon la complémentaire choisi par l’employeur les remboursements seront différents,
  • selon que vous serez en activité ou à la retraite, vous n’aurez plus les mêmes remboursements
  • selon que vous êtes CMU, RAS ou juste au dessus des seuils sociaux, non plus…….

Mais pour l’instant vous pouvez prendre « un second avis », sur internet, ou vous ne voyez pas de médecin, ou le médecin prend juste connaissance de votre dossier pour 295 euro, la tout de même à votre charge !  Curieux tout de même cette tolérance des autorités, la ou les médecins qui écoutent, examinent et connaissent leurs patients ne touchent que 23 euro ou 28 en tant que spécialiste de secteur 1 et s’il donnent des avis ou des conseils par téléphone, ils doivent le faire gratuitement ou seront sanctionnés  ! 

 » Les citoyens naissent égaux en Droits…… » Art.  1 de notre Constitution !? 

Complémentaires santé obligatoires pour plus de « JUSTICE SOCIALE », Loi de modernisation de la Santé avec accès « GRATUIT » aux soins nous avait-ont dit ?

Du CHANTAGE des caisses de sécurité sociale à suivre…….Partie 2

Du MENSONGE d’ETAT à suivre……. Partie 3

Des attentes des professionnels de santé à suivre…… Partie 4

 

Docteur Edward W. Metzger

 Alliance des Profession de Santé s’est engagé dans la défense des cotisants, des patients et des soignants, privé et public, soutenez les, ADHEREZ ou faites un don.

 Certaines procédures sont en cours à la Cour de Justice de l’Union Européenne, d’autres contre le tarif d’autorité etc…… APS a besoin de votre soutient  la santé est notre bien le plus précieux, elle vous concerne TOUS ! 

http://alliancedesprofessionsdesante.fr/formulaire-d-adhesion/