Comment fonctionne notre système de santé ? Si nos concitoyens pensent que...

Comment fonctionne notre système de santé ? Si nos concitoyens pensent que l’accès aux soins est « GRATUIT », rien n’est gratuit !

0 2529

Si nos concitoyens pensent que l’accès aux soins est «  GRATUIT », rien n’est gratuit !

Ce n’est pas « l’Etat qui paye », ce n’est pas votre employeur qui paye, c’est VOUS qui payez et payerez d’avantage avec les dernières lois, sur les complémentaires et la loi dite de » modernisation » de la santé, c’est VOUS encore qui payerez le prix de la déshumanisation des soins et de la dégradation de la prise en charge.    

Les citoyens payent 12 % du PIB, pour leur santé, c’est-à-dire 12% du fruit de leur travail. Ils payent des cotisations sur salaires dites «  part salarié », mais en fait également la part dite «  employeur », par le fruit de leur travail, ceci à la sécurité sociale, qui est une mutuelle privée et non un organisme d’Etat, mais sous tutelle de l’Etat, contrairement à ce qui est affirmé par nos dirigeants.

A cela s’ajoute la CSG, la CRDS instauré pour 14 ans initialement pour rembourser la dette sociale, mais qui se pérennise, puisque au delà des 14 ans les déficits continuent à se  creuser et ne font qu’augmenter.

Ils payent également des complémentaires santé, qui son une sorte de sécurité sociale BIS, qui leurs est imposée pour ceux qui sont salariés ou employés, complémentaires  qui est taxée à 7%, qui est discriminante en fonction de l’entreprise à laquelle vous appartenez  et dont le gouvernement a plafonné les remboursements  alors que c’est dans les domaines de l’optique, des audio-prothèse, des soins dentaires qu’il y a un déficit d’accès aux soins et que la loi santé ne résout rien, puisque la sécurité ne prend pas plus en charge dans ces domaines et que les complémentaires santé n’ont pas baissé les cotisations, alors même qu’elles ont limités les remboursements .

Ceci nécessite donc de souscrire à des sur-complémentaires pour se voir rembourser correctement dans ces domaines mal remboursés, de plus elles sont taxées à 14%. Resteront à charge les franchises.

Vous payez donc l’ensemble de vos soins par le fruit de votre travail, 3 assurances santé, qui sont 3 mutuelles avec 3 fois les frais de gestions, 3 fois les frais de publicité dont nous sommes tous inondés, et 2 fois la rémunération des actionnaires  des 2 dernières mutuelles, ainsi que les 7 et 14% de taxes sur ces contrats. Resteront la TVA sur les produits pharmaceutiques achetés et la totalité du prix des médicaments dé-remboursés ou non remboursés.

Alors faite le calcul du coût de votre protection sociale et prenez bien conscience qu’il n’y a rien de «  GRATUIT » dans tout cela, ce n’est pas «  l’Etat qui paye », ce ne sont pas les employeurs qui payent, on ne vous fait pas de cadeaux par l’intermédiaire des complémentaires taxées, ni par les sur-complémentaires taxées, ni par la TVA que vous payés également par le FRUIT de VOTRE TRAVAIL ! Rien n’est « GRATUIT», tout sort de votre poche, sauf si vous êtes à la CMU, au RSA à l’Aide Médicale d’Etat.

Il ne s’agit pas de sauver la sécurité sociale en faillite depuis  des décennies, obligée d’emprunter à l’étranger pour la plus grosse part en creusant la dette sociale laissée à nos enfants, obliger de contraindre  les citoyens à prendre une sécu BIS complémentaire, elle-même insuffisante pour vous rembourser, nécessitant une sur-complémentaire , toutes privées et à but lucratif !

CROYEZ VOUS VRAIMENT que 3 ASSURANCES pour couvrir UN SEUL RISQUE, la MALADIE est plus économe qu’une seule MUTUELLE SANTE ?

Vous pensez que si vous prenez 3 assurances pour votre voiture vous payerez moins cher ? 1 pour assurer le risque envers les autres, 1 pour « la tierce collision », une pour le supplément  « tous risques »  et le tout avec une franchise ? Eh bien c’est ce que le gouvernement vous vend en « marchandisant » la santé au profit des actionnaires des complémentaires plafonnées et des sur-complémentaires, toutes 2 taxées et pour partie imposables.

Est ce vraiment LA SOLUTION pour améliorer l’accès aux soins dits  » GRATUIT » par notre ministre de la santé ? 

Alors OUI d’autres SOLUTIONS existent, pour la collectivité, les soignés et les soignants ; moins coûteux, plus humains et plus en accord avec les idéaux des soignants, des solutions que nos gouvernants ne sont pas aptes à comprendre ou ne veulent pas comprendre, en imposant des lois sous de « vrais faux prétextes de pseudo-philanthropie » , que les syndicats n’imposeront pas de peur de perdre leurs subventions, que les Conseils des Ordres garants  du respect de l’éthique et de la déontologie semblent ne pas vouloir combattre, sans parler des complémentaires qui sont des marchands financiers que VOTRE santé n’intéresse pas, mais LEUR santé financière oui !  

Les cotisants, patients, soignants sont-ils les pigeons  d’une ARNAQUE ? Veulent-ils le rester ?

VIDEO de l’Institut Montaigne :

Comment fonctionne notre système de santé ?
https://www.facebook.com/institutmontaigne/videos/827759077314826/
Il y a une solution au cauchemar de ce système à bout de souffle, ou l’on transfère les déficits de la sécurité sociale vers les ménages, ou les soignants perdent leurs libertés de soigner et les patients leur liberté d’être soignés !

APS a été créée pour des actions en JUSTICE auprès de la (CJUE) ou autre selon la compétence de la juridiction, pour défendre la liberté de choix de son assurance santé, de sa retraite, de soigner et d’être soigné, en préservant le secret médical.

Pas de liberté du citoyen sans liberté de la médecine étouffée par la Secu !

Vous pouvez soutenir APS en adhérant ou en faisant un don, pour la liberté de soigner et d’être soigné 
http://alliancedesprofessionsdesante.fr/formulaire-d-adhes…/

Le système de santé Français va mal, des reformes urgentes sont nécessaires car il pèse sur les acteurs de la santé, la qualité de soin des patients et le poids des charges sociales sur les entreprises.

D’année en année, les patients sont de moins en moins bien remboursés par l’assurance maladie, malgré des cotisations dont le poids devient insupportable, et sont contraints de prendre des complémentaires, voire « sur-complémentaires », pour espérer obtenir un remboursement décent de leurs frais de santé.

D’année en année, les professionnels de santé sont étranglés par un système conventionnel qui bloque leurs honoraires à des niveaux les plus bas des pays développés malgré des charges croissantes, et qui ne leur apporte que des contraintes de plus en plus insupportables.

D’année en année, les déserts médicaux s’aggravent car les jeunes professionnels de santé préfèrent s’expatrier ou renoncer à exercer plutôt que de succéder à leurs aînés qui partent à la retraite ou se suicident, victimes du burn-out.

Aujourd’hui, avec la loi santé (étatisation, tiers payant généralisé démagogique, soumission aux mutuelles en situation d’oligopole par les réseaux de soins,…), le seuil de l’intolérable est atteint.

Toutes les professions de santé sont touchées, quelles que soient les spécificités de leur exercice. Toutes doivent réagir, ensemble, pour défendre leurs intérêts mais aussi et surtout ceux des patients.

L’ALLIANCE DES PROFESSIONS DE SANTE est la seule à défendre toutes les professions de santé, mais également les assurés dans la plus totale indépendance, en usant de tous les moyens à sa disposition, en particulier sur le plan juridique.

Dr Jean Nicolas Boullenois et toutes l’équipe APS.

12642512_999865953407563_3724567748365727667_n

 

 

 

NO COMMENTS

Leave a Reply