Combien veulent gagner les jeunes médecins ?

Combien veulent gagner les jeunes médecins ?

0 6948
Combien veulent gagner les jeunes médecins ?
Combien gagnent les jeunes médecins, et surtout, combien aimeraient-ils gagner ?
Le revenu moyen du médecin libéral français est de 26, 6 €/ h pour 58 h de travail par semaine et avant impôts, sachant que c’est un des métiers qui dispose de la plus mauvaise des protections sociale.
What’s up Doc, le bi-mensuel des internes et jeunes médecins s’est penché sur la question en posant sans tabous, à ses lecteurs, la question du rapport des blouses blanches au « fric, blé et argent sonnant et trébuchant ».
Pour répondre à cette question, What’s up Doc a sondé ses lecteurs pour savoir combien ils gagnent réellement, si leur rémunération leur semble satisfaisante et combien ils souhaiteraient gagner
Entre 3 000 et 5 000 € par mois.
Premier enseignement de ce sondage réalisé du 22 au 29 août 2016, près d’1 répondant sur 2 gagne moins de 3 000 € par mois… loin des fantasmes de certains. En regardant de plus près, des différences se font jour. Ainsi, 53 % des jeunes médecins gagnent entre 3 000 et 5 000 € par mois, alors que 89 % des internes et 96 % des étudiants gagnent moins de 3 000 €. A noter que seuls 6,4 % des jeunes médecins lecteurs de What’s up Doc gagnent plus de 10 000 € par mois, notent les rédacteurs de la revue.
Au-delà des chiffres, une majorité des répondants sont insatisfaits de leur niveau de rémunération. Ainsi, 79 % des étudiants en médecine et 63 % des internes s’estiment insatisfaits vis-à-vis de leur temps de travail ou de leurs responsabilités. Pour ceux qui sont déjà médecin, cette insatisfaction descend à 49 % mais seulement 39 % se déclarent satisfaits, 11 % balançant entre les deux.
Quelle devrait être la juste rémunération d’un médecin en milieu de carrière (45 ans) ? Si l’on en croit les principaux intéressés, elle devrait se situer entre 5 000 et 10 000 € par mois pour 55 % d’entre eux (30 % estimant qu’elle devrait être entre 10 000 et 15 000 €).
Une juste rémunération à 15 000 € par mois.
Mais le paysage n’est pas aussi uniforme que cela ! Du côté des internes, ils sont 61 % à penser qu’une juste rémunération de milieu de carrière se situe entre 5 000 et 10 000 € par mois (21 % pour la fourchette 10 000 à 15 000 €) alors qu’ils ne sont que 51 % des jeunes médecins et 43 % des étudiants en médecine. D’ailleurs, 7 % de ces derniers estiment que la juste rémunération en milieu de carrière devrait être de plus de 15 000 € par mois…
Incultes en économie, les médecins ne réfléchissent pas ou peu au coût et à la valeur de leurs actes et de leurs services. Quelle serait leur juste rémunération, là est toute la question. Pris dans une ambivalence silencieuse quant aux chiffres inscrits sur leurs comptes bancaires, ils ont « une vision du monde antiéconomique » explique Frédéric Perru, sociologue et spécialiste des professions de santé.
« Comme si parler argent était grossier »
« Pris entre un système de santé dont le montage financier est à bout de course, la culpabilité de demander rétribution aux patients nécessairement en situation de vulnérabilité, et des idées assez précises sur une rémunération minimum attendue, nous, médecins, sommes bien en peine de nous exprimer à ce sujet. Comme si parler argent était grossier, en tout cas en opposition avec la question du service public et du soin » analyse le Dr Matthieu Durand, directeur de la rédaction de What’s Up.
 Alors en clair, les médecins ont-ils vraiment un problème avec l’argent ou est-ce juste qu’ils n’aiment pas en parler car ils s’imaginent en serviteurs désintéressés de leurs patients ? « Le rapport à l’argent reste très immature dans notre profession. Absent de notre formation, il est souvent confondu avec la question de la reconnaissance », explique Alice Deschena, rédactrice en chef adjointe.
Et d’appeler la profession toute entière à « grandir un peu » pour en « parler ouvertement » et ainsi éviter aux nouvelles générations que la question ne continue de gangréner le secteur.
Dans tous les cas, une lecture du nouveau What’s up Doc ne peut pas faire de mal pour lever ce tabou !, exhortent ses rédacteurs.
SOURCE : EGORA l RÉMUNÉRATIONS par C. L B le 06-09-2016 Le 06/09/2016

NO COMMENTS

Leave a Reply