Au nom de la sécu, de l’Ena et des syndicats… « Amène »

Au nom de la sécu, de l’Ena et des syndicats… « Amène »

0 1747

Dr Jean Francois Huet

« Quand ça chauffe pour eux les socialistes placent leurs pions sur l’échiquier de ceux qui détiennent le pognon de l’assur’ance et de la protection sociale.

Ces « pions socialistes « restent sur cet échiquier bien après leurs défaites…et continuent à se coopter entre copains aux postes clés des mutuelles.

Un vote liberal même massif ne leur fait ni chaud ni froid :

Les actions possibles;

-Résilier tout contrat avec ces mutuelles
-Ne JAMAIS entrer dans leurs réseaux
-Reprendre sa liberté sociale
-Refuser toute forme de conventionnement
Car ces individus tirent leur pouvoir illégitime ( et leur réussite financière ,)de la soumission et de l’assujettissement social de leurs contemporains »…

L’etat de connivence entretenu par une nomenclature opportuniste « surfe » sur le concept de solidarité depuis des lustres.La France brille dans cette dérive pour des raisons qui lui sont propres
1) Le recrutement monolithique et « endogamique » de ses élites

2)La professionnalisation de ses politiciens qui souvent n’ont jamais rien fait d’autre,ne savent rien faire d’autre et seraient incapables d’atteindre le même niveau de réussite sociale et financier en dehors de la politique.

3) À leur décharge le statut du politicien français coupé des réalités est peu compatible avec la compétence Étant souvent inaptes ils n’ont plus qu’à attendre que d’autres inaptes leur prolongent leurs carrières confortables

Il est évident que tout ce qui précède est facteur de corruption…domaine dans lequel notre pays est aussi bien classé que son prétendu modèle social (corrompu lui aussi).

Dr Lib ere

 » Jean-François Huet, longtemps j’ai cherché à comprendre, quelle relation pouvait exister pour que cette sainte trinité sociale ( sécu, éna et syndicats) soit aussi forte et pourquoi en France la liberté sociale bien qu’existante dans la loi, n’était pas appliquée.

La réponse m’a bien sûr été apportée par des amis qui font de la politique.

Effectivement beaucoup de politiciens n’ont pas de métier, et quand ils ne sont pas élus se retrouvent sans rien. Depuis maintenant longtemps ce sont tissés des liens d’intérêts entre mutuelles toutes confondues et politiques afin que les premières puissent conserver leur monopole ( mutuelle obligatoire par branches professionnelles ) et que les seconds soient placés à des postes de direction ( celui ou les autres travaillent et ne vous empêche pas de préparer les prochaines élections) en cas de non réélection.

Je sais bien que tu as bien compris tout cela, mais j’insiste afin que tous ceux qui nous lisent, soient bien éclairés »

Dr Jean Francois Huet

« Vous savez, Sarah Amellin Lib Ere Jean Nicolas Boullenois, Edward Metzger, Emmanuel Zenou et quelques autres..en fait je suis un vieil emmerdeur moraliste….qui écoute les vieux emmerdeurs moralistes qui ont la sottise et la naïveté de se référer encore à  » L’Esprit des Lois »? hein..je vous le demande….mais rira bien qui rira le dernier.

Pour connaitre la raison finalement assez simple des déserts médicaux,il faut se rendre compte que pour les médecins le ratio réussite sociale / contraintes -emmerdements a basculé il y a déjà longtemps en faveur du facteur contrainte-emmerdements.

Le retour à une réussite sociale en rapport avec la formation et les responsabilités associé à la diminution des tracasseries diverses et du caractère intrusif et totalitaire des autorités de tutelle qui portent trop bien leur nom, pourra aider à lutter contre les déserts médicaux… sinon place à l’automédication. en bref: DE l’AIR…..

Dr Edward Metzger

« Comme vous, comme toi Jean-François Huet, je suis un « ancien » avec du recul et une vision transversale de toute la société, un champ visuel à 360 ° de toutes les catégories sociales, en somme de la VRAIE VIE, comme tous les soignants d’ailleurs.

Alors je me suis posé les mêmes questions et j’ai abouti aux mêmes réponses….. »

Dr Lib ere 

« bon les gars, bravo, parce qu’être un ancien, c’est effectivement ce qui pose problème habituellement.

Peu de personnes comprennent comment le système politico syndicalo social s’articule, parce qu’ils sont nés, ont vécu, et mourront dans ce système.

Les seuls à bien le comprendre, ce sont ses acteurs, qui agissent pour, à l’encontre, du coup de toute logique fondamentale. Ce système touche à sa fin, le pays maintenant est plongé dans une grave crise économique, sociale, et nous l’avons encore vu aux dernières élections, politique.

La cerise sur le gâteau, nous sommes en guerre, à dit le chef du système. Les médecins vont partir en retraite, dévisser se reconvertir pour d’autres, fuir vers des cieux plus cléments, et d’autre lutter encore et encore… chacun d’eux à ses raisons, mais le dernier fleuron de la France, payant des impôts encore en France, va être détruit… Que faire ? « 

A vos propositions chers confrères, faites vous entendre !…

image

NO COMMENTS

Leave a Reply