Les infirmiers liberaux ont manifesté contre le projet de Loi Santé

Les infirmiers liberaux ont manifesté contre le projet de Loi Santé

0 915

Les infirmiers libéraux ont manifesté contre le projet de Loi Santé.

Plus d’une cinquantaine d’infirmiers libéraux se sont rassemblés au giratoire de la Cagnarde ce mardi en début d’après-midi pour manifester leur grogne contre le projet de Loi Santé dont ils dénoncent plusieurs points qui porteraient atteinte à l’exercice de leur métier en général et de leur liberté en particulier.

A l’appel du collectif d’associations d’infirmiers libéraux, une bonne cinquantaine d’infirmiers libéraux de Six-Fours, Sanary, La Seyne et Ollioules se sont retrouvés au rond-point face à la polyclinique les Fleurs (tout un symbole) pour faire entendre leur voix, leur cri de colère contre la loi Santé en préparation qu’ils considèrent comme particulièrement dommageable à leur exercice.
« Fini le libre choix de l’intervenant médical »

Loïc Galle, l’un des responsables du collectif avec Annick Fillot, explique les raisons de la colère de leurs collègues : « Plusieurs points de la future Loi Santé portent atteinte à nos libertés. Ainsi, le patient n’aurait plus le choix de l’intervenant, ce patient devant être orienté vers un réseau de soins. Qui plus est, un refus entraînerait le déconventionnement »

Les infirmiers libéraux disent également non à la suppression du Conseil de l’Ordre des infirmiers, non aux « détournements des prises en charge de nos patients pour favoriser les structures salariées aux dépends des infirmiers libéraux en place » estimant qu’une telle disposition entraînerait une explosion du coût des soins qui pourrait bondir de 30 à 800% !
« Et quid de la compétence ? »

La compétence figure également au nombre de leurs préoccupations. Annick Fillot : « Nos formations initiales et complémentaires nous permettent de réaliser l’ensemble des actes infirmiers pouvant être prescrits à un patient. Avec le médecin généraliste de ce dernier, nous sommes ceux qui le connaissent le mieux au niveau médical et social. Enfin, il faut savoir que nous coordonnons la mise en place des prescriptions médicales établies par le médecin généraliste ou lors d’un retour à domicile après une hospitalisation ».
En d’autres termes, les infirmiers libéraux craignent qu’il ne soit fait appel à des aides-soignants qui, évidemment, n’ont pas la même formation…
« Non, cette Loi n’est pas une avancée sociale »

Bref, les infirmiers libéraux veulent que soit préservé le libre choix et estiment que ce que le gouvernement présente comme une avancée sociale n’est en fait « que la privatisation de la Sécurité Sociale au profit des mutuelles et assurances privées qui mettront la main dans les poches des malades. Lesquels choisiront à leur place leur praticien, voire le traitement selon leurs propres critères ».
« On vous ment, on vous trahit »

Et ils crient haut et fort : « On vous ment, on vous promet la gratuité des soins par le tiers payant généralisé : sa gestion coûtera 2 milliards d’euros par an ! Qui paiera ? Et on vous trahit, car c’est la fin du secret médical puisque votre dossier médical sera public et disponible auprès des assureurs ».
Durant un bon quart d’heure, sous un ciel noir et menaçant, infirmiers et infirmières, vêtus de blouses blanches, ont déployé leurs banderoles et distribué leurs tracts aux automobilistes au giratoire de la Cagnarde où la circulation a été ralentie, créant quelques bouchons, vite résorbés peu après 14 heures sans qu’il y ait eu aucun incident à déplorer, cette manifestation ayant été plutôt bien accueillie.
F.K, le 16 juin 2015

Source ;

http://www.ouest-var.net/mobile/actualite/ollioules-social-les-infirmiers-liberaux-ont-manifeste-contre-le-projet-de-loi-sante-10577.html

NO COMMENTS

Leave a Reply